Search

Conseils pour réussir votre jeûne

Updated: May 1

Dans une démarche de bien-être, de purification du corps et de l'esprit, le jeûne est une méthode redoutable.


À travers mes différentes pratiques, je dois bien avouer que l'une de mes préférées est le jeûne. C'est un moment de dépassement de soi, un moment qui nous confronte à la puissance de notre mental et à ces différentes parties en conflit à l'intérieur de nous.


Pourquoi le jeûne est important?


Au fil des années, nous accumulons à travers l’alimentation, à travers l’air que nous respirons, à travers les produits cosmétiques et médicaments que nous consommons, une quantité magistrale de toxines, de métaux lourds, de déchets qui ralentissent notre métabolisme et détériorent notre santé.


Chaque cellule du corps va également produire des déchets qui devraient être éliminés via le système lymphatique et les organes responsables de l’élimination.


Dans une démarche de mieux-être et d’élimination efficace, le nettoyage est fondamental.


L’accumulation de déchets va provoquer de la fatigue, des troubles du sommeil, du stress, du mal-être, de la confusion, des douleurs et des maladies.


Ce n'est pas pour rien que les religions intègrent le jeûne à leur pratique.


Nous nettoyons notre corps à l’extérieur mais qu'en est-il de l’intérieur ?


Notre corps utilise énormément d'énergie pour la digestion. En effet, avec les différents repas et les grignotages, notre énergie est monopolisée par notre système digestif qui fonctionne sans cesse. Avez-vous déjà remarqué votre état de fatigue après un festin?


Octroyer une pause à votre système digestif permet au corps de trouver les ressources énergétiques nécessaires afin de mettre en place ce grand nettoyage. Il nous offre également la possibilité de faire les mises à jour nécessaires.


Que boire pendant le jeûne?


Durant cette période, vous boirez de l'eau. Si vous ne ressentez pas la soif, ne vous forcez pas, écoutez votre corps. Surtout pas de café ou de thé. Les tisanes sont une bonne alternative.


Vous pouvez également si vous le souhaitez, préparer le matin un jus de légumes et de fruits avec un extracteur ou une centrifugeuse, 200 ml. Le soir, vous pouvez consommer un bouillon de légumes (uniquement le bouillon, pas les légumes), 200 ml. Psychologiquement et physiquement, ça aide.


Combien de temps jeûner ?


Pour une première expérience, un jeûne de 3 jours permettra de vous familiariser avec cette méthode et offrira à votre corps un beau nettoyage. Au terme des 3 jours et d’une multitude d’émotions et sensations pas toujours agréables, vous prenez conscience que la plupart du temps vous ne mangez pas par faim mais plutôt par habitude, par ennui ou pour combler un manque.


Par la suite, vous pouvez jeûner pour des périodes plus longues. La préparation et la reprise alimentaire dureront autant de jours que le jeûne en lui même.


Si je décide de jeûner 7 jours, je préparerai celui-ci 7 jours avant et je réintroduirai a nourriture progressivement jusqu'à 7 jours après.


Quelles sensations ?


Durant la préparation, si vous êtes un grand consommateur de café ou de sucre, vous risquez de ressentir les effets du sevrage, maux de tête, migraines, fatigue, tristesse, ...


C'est bien la preuve que le café et le sucre sont de véritables drogues.


Parmi les sensations désagréables, qui sont des phénomènes tout à fait courant de détoxination, vous pourriez ressentir de la fatigue, de la faiblesse, des douleurs, des émotions, des migraines, des nausées, des vomissements, ...


Durant ces trois jours vous allez constater que vous n'avez pas faim. Il est plus facile de jeûner que de faire la préparation.


Parmi les nombreux bienfaits que j'ai pu ressentir à travers mes différentes expériences; légèreté du corps et de l'esprit, compréhension différente de ma relation à la nourriture, intérêt pour les aliments et leur bénéfice sur ma santé, connexion avec le monde qui m'entoure, clarté mentale, diminution et même disparition de certains symptômes douloureux dans mon corps, peau plus belle, rajeunissement, amélioration de la vue, bien-être général.



A mon sens, le jeûne est un rituel, un moment sacré en notre propre compagnie qui nous permet de ressentir la véritable liberté.



Il y a différentes étapes à respecter afin de vivre cette expérience sereinement.


Comprenez qu'il ne s'agit en aucun cas de privation, que du contraire !


Vous allez vous nourrir de cette expérience qui va vous aider à vous connaitre davantage. Vous allez prendre conscience de la puissance de votre mental, de votre intention et de votre volonté.

Vous allez totalement être à l’écoute de votre corps, de vos sensations et de vos émotions.

Vous allez vous nourrir de la compréhension de qui vous êtes, de votre manière de fonctionner.

Vous allez vous nourrir d’oxygène, vous allez vous nourrir de lumière et de cette démarche d‘amour envers vous et votre corps. De toute évidence, cette expérience vous nourrira à tous les niveaux.


Attention, si vous avez des problèmes de santé, adressez-vous à un spécialiste afin de vous conseiller et de vous accompagner.



1) La planification


La planification bien à l'avance est importante car elle permet de vous préparer à tous les niveaux de votre être. Elle permet aussi de vous réjouir et d’avoir une vision globale de la manière dont va se dérouler cette belle expérience de reconnexion à vous. Choisissez des dates durant lesquelles vous êtes en congé.


Notez dans votre agenda :


XX/XX : Jour 1 de préparation

XX/XX : Jour 2 de préparation

XX/XX : Jour 3 de préparation et 18h dernier repas solide

XX/XX : Jour 1 de jeûne - À 18h, un jour complet de jeûne

XX/XX : Jour 2 de jeûne - À 18h, deux jours complets de jeûne

XX/XX : Jour 3 de jeûne - À 18h, fin du jeûne - Premier repas

XX/XX : Jour 1 de reprise alimentaire

XX/XX : Jour 2 de reprise alimentaire

XX/XX : Jour 3 de reprise alimentaire


2 ) La préparation


- Évitez le sucre, les produits transformés, la viande, l’alcool, le thé et le café. Par contre, les sucres simples des fruits sont recommandés.


- Prévenez les personne de votre foyer de l’importance de cette démarche à vos yeux. De votre probable besoin d’isolement, de calme, de repos. Des éventuelles réactions de votre corps, de votre fatigue qui se manifestera assez rapidement, des maux de tête, douleurs.

Rassurez-les, tout cela est normal. Ce sont des symptômes de détoxination.


Prévenez-les AVANT afin d’éviter toute source de stress de leur part et de la vôtre dans le « feu de l’action ».


Attention, si votre entourage extérieur n’est pas disposé à comprendre votre démarche, ne leur dites pas car vous avez besoin de sérénité pour mener à bien ce projet. Dites-leur éventuellement après.


- Soyez dans la confiance, votre corps est une incroyable machine qui sait s’adapter, il se réjouit de ce moment.


- Prévoyez un journal. Lors de l’ascèse, au début votre corps sera fatigué, votre mental lui, risque d'être au meilleur de sa forme. Vous allez peut-être penser énormément et c’est normal car des prises de conscience vont se faire.


- Sélectionnez une série de livres ou de reportages qui vous inspire.


- Pensez à vos « courses » : tisanes, nécessaire pour le bouillon ou le jus de fruits/légumes (non-obligatoire)


- Lorsque vous allez prendre votre « dernier » repas, ressentez-le, savourez-le au maximum. Prenez le temps de le goûter pour le repas qu’il représente ; le dernier avant la reprise.


- Prenez vos mensurations et pesez-vous. Je rappelle que cette démarche n’est absolument pas « esthétique ». Ceci dit, ces différentes mesures sont intéressantes.


3) Le jeûne


- Commencez votre journée par un verre d’eau. Déposez-le face à vous et remerciez ce verre d’eau. Demandez lui qu’il vous offre le courage, la volonté et la détermination de mener ce jeûne à terme. Vous en ressentirez une grande satisfaction.


- Prenez des bains (pas trop chauds), prenez soin de vous, portez une tenue confortable.


- Évitez tout stress.


- Notez vos ressentis, vos états d’âme, vos compréhension, vos mémoires, les futures menus sains et équilibrés, tout ce qui vous fait du bien. Précisez également à quel moment du jeûne vous vous trouvez.


- Hydratez-vous bien mais si vous n’avez pas soif, écoutez votre corps et ne vous forcez pas car l’eau risque de vous donner des nausées. Le corps vous dira ce dont il a besoin.


- Préservez votre énergie, évitez les tâches qui demande un effort. Une marche en extérieur dans la nature fait du bien.


- Si vous sentez le besoin de prendre 200 ml de jus de fruits/légumes bio, vous pouvez le faire une fois par jour.


- Si vous sentez le besoin de prendre 200 ml de bouillon de légumes chaud (sans les légumes), vous pouvez le faire une fois par jour.


- Les tisanes de plantes et fleurs sont réconfortantes.


- Gardez en tête que vous ne vous privez pas, c’est tout l’inverse. Vous vous nourrissez de toutes les autres manières possibles.


- Évitez de conduire


Au départ, vous risquez :


- De sentir de la fatigue ou une grande faiblesse générale, c’est normal. Votre corps va consommer les sucres de votre corps et monopoliser l’énergie pour le grand nettoyage. Reposez-vous.


- D’être obsédée par la nourriture. Cette obsession peut disparaître au fur et à mesure des heures ou vous accompagner durant tout le jeûne. Ceci dit, cette obsession va évoluer vers des pensées de plus en plus saines et vers de bonnes résolutions.


- D’être confuse, de ressentir un paquet d’émotions pas très agréables. Colère, angoisse, vieille rancœur, tristesse, … Vous êtes dans une démarche de purification du corps et de l’esprit, c’est donc bon signe d’évacuer.


Dans ce cas, écrivez, pleurez, demandez du soutien ou du réconfort auprès des personnes que vous aimez. Soyez dans l’accueil de ces émotions ou sentiments, ne soyez pas dans le rejet. Vous pouvez aussi ne rien sentir de tout cela et être dans la joie et parfois même l’euphorie.


- De connaître des nuits agitées, tout comme elles peuvent être calmes et paisibles. Ne prenez aucun médicament pour dormir. Vous aurez l’occasion de vous reposer pendant le journée.


- De sentir de vieilles douleurs se réveiller. C’est la guérison.


- De ressentir migraines, nausées, maux de tête. Soyez reconnaissante de ce qui est en train de se produire. Vous pouvez boire un jus de citron, le citron est alcalinisant et vous fera du bien. Évitez les médicaments contre le mal de tête ou la nausée. Ce sera contre-productif.


Après la fatigue, les douleurs, les nausées, les émotions désagréables vous allez ressentir une légèreté, une clarté d’esprit, un bien-être, de l’euphorie, une vitalité, une peau rajeunie, le corps plus ferme. Parfois, il faut attendre la reprise alimentaire pour ressentir les effets positifs.


Dans tous les cas, vous allez ressentir quelque chose de bénéfique. Ne fût-ce que la joie d’avoir été au bout des choses, juste pour votre bien, juste pour vous. C’est quelque chose que vous aurez fait pour vous et dont vous serez fière.


Jeûner c'est bien, conserver sa motivation et les bonnes habitudes c'est mieux!

4) La reprise alimentaire


Après avoir tenu plusieurs jours, les dernières heures avant la reprise sont parfois les plus difficiles. Continuez à vous servir de votre mental. Parfois, vous constatez que vous pourriez continuer quelques jours de plus car vous ne ressentez pas la faim.


- Le premier repas sera idéalement constitué de fruits et de légumes, crus si possibles.

- Le deuxième jour, vous pouvez envisager une petite soupe, une petite salade.

- Le troisième jour, les même aliments qu’au moment de la préparation.


Le but est le grand nettoyage du corps. Cependant, si vous pouvez intégrer de nouvelles bonnes habitudes pour la suite c’est encore mieux car vous conserverez les bénéfices du jeûne plus longtemps. Misez sur les aliments crus autant que possibles car ils sont porteurs de la vie. Vous voulez vous sentir en vie? Mangez du cru <3



Cet article n'a pas pour but de vous convaincre. Cet article a pour but de vous aider si vous souhaitez vous engager dans cette démarche.


Je vous souhaite une belle journée.



Erika C.

270 views0 comments

Recent Posts

See All